eleanor

 

Rainbow Rowell

Pocket

        Résumé de l'éditeur : 1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

        Un résumé tellement plat pour un roman tellement magiqueSans mentir, celui-là, ça fait carrément plusieurs années que je l'attends en français : de très bons avis sur les blogs anglophones, deux autres romans de Rainbow Rowell (Attachement et Fangirl) que j'avais énormément aimé, bref, un grand merci à Pocket (je vous kiffe) qui me permet encore une fois de faire passer ma paresse au-dessus de l'effort de lire un bouquin en anglais... Bon, au final, ça donne quoi ? Et bien aucune déception, et je peux vous dire que c'est rare lorsque l'attente est à ce niveau. L'air de rien, le roman aborde plein de sujets (notamment en fond la violence familiale), mais c'est surtout une histoire d'amour tout en douceur, en tâtonnements, en hésitations, un lien fragile qui grandit et se nourrit. Ils sont tellement touchants, tellement mignons, ces deux-là ! A lire à l'adolescence, ou bien plus tard quand vous aurez envie de vous remémorer la force des premiers sentiments amoureux.