irresistible_alchimie

          Brittany est l’image même de la jeune fille parfaite. Belle, blonde et intelligente, elle vient d’une famille aisée et sort avec le capitaine de l’équipe de football. Alex Fuentes est d’origine mexicaine, il est bien sûr séduisant en diable, mais c’est le bad boy du lycée. Il fait partie d’un gang impliqué dans des trafics de drogues. En dernière année au lycée Fairfield, Brittany et Alex sont obligés de travailler en binôme leur cours de chimie : alors que tout les oppose, leur attirance est immédiate (n'allez pas voir le résumé sur le site de la Martinière, ça dévoile la totalité du roman, même la fin ! Le spoil, c'est mal !)

          J'ai profité des mes vacances pour découvrir enfin ce roman, après des critiques enthousiastes de bloggueuses (c'est rien de le dire !). Et même si j'avais quelques doutes, je confirme : ça fonctionne. Alors non, ça ne sera pas un coup de coeur, oui, le temps de rédiger mon avis, j'ai déjà oublié le livre, mais peu importe, j'ai passé un bon moment. L'intrigue est cousue de fil blanc, les personnages n'ont rien d'original, mais il y a une énergie communicative qui met de bonne humeur. Comme le faisait remarquer Juliette, il sera aussi question de cul dans ce bouquin, ça ne fait pas de mal. Ceci dit, ce roman ne dérogera pas à la règle de l'héroïne vierge en début d'histoire (16 lunes, Frisson, Fascination, Les Vampires de Manhattan, Vampire Academy, Toi et moi à jamais, et j'en oublie pas mal d'autres). Ce qui me fait dire qu'il y aurait matière à transformer ça en un sujet du Club Décalé de Soundandfury, ou alors d'en faire une thèse qui s'intitulerait "De l'importance absolue et vitale de choisir une héroine vierge, sinon bouh c'est mal", ou alors, comme le suggérait Juliette : "pour pouvoir écrire des scènes magistralement ridicules de dépucelage". Bon, c'est décidé, je lance une pétition "Pour que les auteurs respectent la vie privée de leurs personnages, parce que, non mais, ça vous aurait plu, vous, que tout le monde connaisse vos premiers ébats sexuels en temps réel ?". Allez, filez, bande d'obsédés.

brittanyLe bonus pour cette note (qui, je le sens, va m'amener des visiteurs charmants aux mots clés de recherche poétiques vu la teneur du paragraphe ci-dessus), c'est bien évidemment LA Brittany pom-pom girl, la seule, l'unique, de la série animé Daria !