lunerr

 

Frederic Faragorn

École des Loisirs

        Résumé de l'éditeur : Pour les habitants de Keraël, la cité des aëls, il n’y a pas d’ailleurs. Leur ville est située dans un désert de sable, de pierre et de sel. Keraël est une île sans eau autour. Le mot Ailleurs y est interdit, considéré comme une insulte, un blasphème. Le jeune Lunerr l’a appris à ses dépens. Pour avoir enfreint la règle, il a été fouetté jusqu’au sang et mis au ban de la société. À cause de lui, mamig a perdu son travail. Qui oserait embaucher la mère d’un paria ? Ken Werzh ! L’homme le plus vieux et le plus craint de l’île les a convoqués dans son brug, demeure unique et fabuleuse toute de bois sculpté. Il a l’air très intéressé par Lunerr, suffisamment pour faire de lui son lecteur et secrétaire particulier. L’adolescent reste sur ses gardes : le vieillard aux yeux morts et au corps fripé comme celui d’un cadavre paraît doté d’une force singulière. Il se comporte de manière étrange, il tient des propos qui pourraient le faire condamner. Ken Werzh semble détenir un secret, un secret que Lunerr a très peur de découvrir…

        Un roman que l'on peut classer en science-fiction, avec la structure assez classique d'un récit d'initiation, mais qui réussit tout de même à présenter une société et un univers inédits qui fonctionnent plutôt bien. Ce village en plein milieu d'un désert de sable possède les bases solides d'une histoire prenante et pleine de mystère. On reste avec plein d'interrogations à la fin, car même si on sait quels évènements se sont déroulés, on n'a aucune explication sur le pourquoi des étranges phénomènes auxquels a été initié Lunerr. Toutes proportions gardées, il y a un petit quelque chose qui rappelle le Passeur, de Lois Lowry, dans un monde où le non-dit cache de grands secrets... Reste à voir si la suite tient ses promesses !