dose

Melvin Burgess

Gallimard (Scripto)

         Résumé de l'éditeur : Alors que le chômage et la misère règnent chez les jeunes de Manchester, une drogue révolutionnaire, appelée le Raid, fait son apparition. Elle permet de vivre une vie de rêve pendant une semaine puis conduit inexorablement à la mort. Comme de nombreux jeunes, Adam, 17 ans, suit l'exemple d'une célèbre rock star, Jimmy Earle, et avale la gélule. Il ne tarde pas à regretter son geste.

        Une lecture franchement décevante ; l'écriture est passe-partout, et l'histoire m'a semblée peu originale par rapport à la promesse alléchante du résumé (l'idée de la drogue qui provoque la mort 7 jours après sa prise). La construction est convenue, les personnages parfois caricaturaux (notamment celui du méchant, Christian, psychopathe à la petite semaine) ; et surtout j'ai HORREUR des romans dans lesquels on suit quelques personnages, et par des effets de coïncidences invraisemblables ils vont tous se croiser et se retrouver ensemble à la fin, alors que certains n'ont aucun lien et aucune raison de se croiser dans une grande ville, en plein révolution et gagnée par des centaines de milliers de manifestants... A noter que, contrairement à ses précédents romans, l'idée de ce texte a été soufflée à l'auteur, ce qui explique sûrement un résultat en dessous des autres titres de Melvin Burgess.