livre_la_coupe_mortelle_1

Cassandra Clare

Pocket

- J'ai lu ton avenir dans les feuilles de thé, Chasseur d'Ombres. Alors, tu es tombé amoureux ?
- Malheureusement chère madame, je reste moi-même mon seul véritable amour. [...]
- Au moins tu ne risques pas d'être éconduit, Jace Wayland.
- Pas forcément. Je m'envoie balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme.


          Alors qu'elle se rend en boîte de nuit avec son meilleur ami Simon, Clary va voir sa vie basculer ce soir là. Elle assiste à l'élimination d'un démon par un groupe de trois jeunes Chasseurs d'Ombres : Jace, Isabelle et Alec. Clary découvre alors qu'elle voit des créatures qui devraient rester invisibles à ses yeux... Alors que la jeune fille tente de comprendre ce qui lui arrive, sa mère est enlevée.

          J'ai traîné avant de le lire, mais c'est une bonne surprise pour le premier tome de cette série.
Un schéma assez classique, avec une héroïne au premier abord ordinaire, qui se révèle avoir des pouvoirs cachés et découvre tout un monde inconnu ; malgré tout, le ton est enlevé, pêchu, les personnages sont bien campés et le suspense est distillé avec intelligence. Les révélations arrivent progressivement et sont cohérentes : j'ai particulièrement aimé la cachette de la Coupe Mortelle ! Pour moi, le point fort du livre repose sur ses dialogues : ils sont toujours fluides, et surtout nous proposent un enchaînement de joutes verbales savoureuses. Le personnage de Jace notamment est le roi du sarcasme en toutes circonstances. Clary ne se débrouille pas mal non plus niveau répartie, et bien évidemment leurs échanges, en plus d'être drôles, créent une tension amoureuse entre eux...
Mes deux seuls petits bémols portent sur le fait qu'il y ait beaucoup de créatures obscures (démons, vampires, loups-garous, fées...), j'ai tendance à me dire qu'une ou deux catégories auraient suffi. Et la fin m'a un peu moins plu, parce les souvenirs sur les parents de Clary m'ont beaucoup fait penser à l'histoire du groupe d'amis des parents de Harry Potter.
Mais le rythme et l'humour de la série sont assez réussis pour que je veuille lire la suite.

Une dernière citation dédicacée aux bibliothécaires :
- Tu détestes les Frères Silencieux, objecta Isabelle.
- Je ne les déteste pas. Je les crains. Ce n'est pas la même chose.
- Tu ne m'as pas dit que c'était des bibliothécaires ? dit Clary.
- Oui, c'est le cas.
Simon émit un sifflement :
- Ces gars-là ne doivent pas plaisanter avec les pénalités de retard !


l_epee_mortellemiroirmortelLe reste de la trilogie est d'ores et déjà paru (tome 2 : L'épée mortelle, et tome 3 : Le miroir mortel), a priori il y aura un autre cycle.