gaspard2

Stéphane Daniel
Rageot

          Suite de Et si par hasard c'était l'amour ?, anciennement connu sous le nom de Gaspard in love.
Gaspard vient de passer le plus bel été de sa vie, en commençant une histoire d'amour avec Maud. Mais la rentrée est là, et Gaspard rentre à Paris alors que Maud reste à Dijon. Leur relation va-t-elle survivre à la distance ? Surtout si le destin s'en mêle... et il va s'en mêler plus d'une fois tout au long du roman !

          Gaspard est un personnage que l'on pourrait qualifier de... gasparesque, finalement. Ou gasparien, à la limite. Voire gasparique, à l'extrême rigueur.
Gaspard a le sens de la formule : Karen avait la conscience politique d'un Flanby vanille
Gaspard a le sens de l'amitié : - En tout cas, c'est chouette que vous soyez là, a dit Karen en souriant avec plus d'assurance.
- Normal. Tu aurais fait la même chose si c'était moi qui avais pété les plombs, a dit Steve.
- Non, a répondu Karen.
- Moi non plus, ai-je ajouté.
Et surtout, Gaspard possède un sex-appeal imparable, assorti à une technique de drague à tout casser : Oserais-je te proposer une tequila-camomille ?
J'ai à nouveau totalement succombé au charme de Gaspard et de ses aventures rocambolesques ! Un petit roman très drôle, caustique et original.

          Si vous avez encore un doute malgré ces quelques extraits, voici le lien vers les 10 raisons qui achèveront de vous convaincre :

Raison n°1 : Le cycle « Si par hasard c’était l’amour » et « L’amour frappe toujours deux fois » est une trilogie, mais en 2 volumes. C’est donc plus court. Si on aime, on sait donc plus vite comment ça finit. Si on n’aime pas, on est plus rapidement disponible pour une autre trilogie (en 1, 2 ou 3 volumes)(ou 4).

Les autres raisons sur le profil Facebook de Gaspard Corbin !

gaspard1Vous pouvez retrouver le tome 1 dans sa version rééditée, Et si par hasard c'était l'amour ?

challenge_lecture_masquesEt grâce à Gaspard, je valide mon second titre pour la catégorie Joie du challenge A vos masques ! de Soundandfury. Visiblement je suis plus réceptive à la rigolade qu'aux deux autres masques !