vieromantiquedaliceb

 

Mélanie Gideon

Fleuve Noir

        Résumé de l'éditeur : Le plus puissant aphrodisiaque au monde ? Le secret. Or, dans le mariage, c'est justement ce qui fait défaut... En ouvrant sa boîte mail, Alice Buckle tombe des nues : elle est invitée à répondre à un sondage sur le mariage au XXIe siècle. Par soucis d'anonymat, elle signera son courrier Épouse 22, et correspondra avec un enquêteur nommé Chercheur 101. Ah ça, Alice en a des choses à dire sur ses vingt ans de mariage et sa famille ou tout le monde surfe sur Internet, mais ou plus personne ne communique ! C'est bien simple, Alice n'est plus au courant de rien, doute de tout. Que fait son ado de fille enfermée dans la salle de bain ? Son fils de 12 ans serait-il homosexuel ? Mais surtout : William, son mari, l'aime-t-il encore ?

        Vu le résumé et la couverture, je m'attendais à de la chick-litt légère comme une plume, mais finalement le roman est très ancré dans la réalité, autour de la vie quotidienne d'une femme au foyer qui entame une crise de la quarantaine : beaucoup de remises en question, sur son couple, sa sexualité, son quotidien, ses enfants, sa vie, ses rêves et espoirs d'adolescente, ce qu'elle a manqué. Bref, un début pas franchement joyeux, avec en plus un héroïne à laquelle je n'ai pas pu totalement m'identifier du fait de sa tranche d'âge et de sa situation (mariée depuis 20 ans, deux enfants...). Pas du léger donc, mais du terre à terre, ça oui.
        Bon. Deuxième problème, un petit détail a éveillé mes soupçons vers le milieu de l'histoire, à tel point que je suis allée jeter un coup d'oeil à la fin (ce que je ne fais jamais d'habitude, contrairement à Cécilebouh, c'est pas beau de dénoncer ses petits camarades). Toujours est-il que j'avais vu juste, et que même si j'ai quand même terminé le livre malgré ça, j'ai trouvé le dénouement complètement con un peu cliché.
        Ce qui sauve la mise pour ce titre, c'est la forme variée du roman, qui alterne la narration classique, les réponses d'Alice au questionnaire sur le mariage, les intitulés Facebook, les recherches que l’héroïne fait sur Internet, ses échanges de mails, etc. Ce mélanges de styles aère l'ensemble et en fait un livre sans temps mort. Autrement dit, ça se lit bien si vous n'en attendez pas trop ; vous voilà prévenus.