ephemere

Lauren DeStefano

Castelmore

        Présentation de l'éditeur : Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ? Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré... jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce. Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

        Un bilan plutôt positif sur ce premier tome ; pas de quoi sauter au plafond non plus. Par contre, je suis obligée de spoiler pour développer mon avis, donc comme d'habitude, si vous voulez en savoir plus, surlignez à l'aide de la souris. Il me semble qu'il y a quelques facilités dans le scénario (le fait qu'en presque un an de captivité, Rhine arrive à éviter tout rapprochement sexuel avec Linden) ainsi que quelques éléments peu plausibles (un jeune serviteur masculin de l'âge des épouses qui travaille à leur contact direct ; le fait que Gabriel reste dans la maison après que Vaughn ait découvert qu'il a embrassé Rhine, tandis que le petit garçon serviteur de Jenna est vendu aux enchères), bref, un manque de prise de risque de l'auteure sur certains points.
        Néanmoins, quelques audaces rattrapent ces points négatifs, notamment deux scènes un peu difficiles, dont une en particulier où il ne faut pas être trop sensible (Eden et Cécile, je vous déconseille cette lecture pour le moment !).
        Un premier tome plutôt intéressant donc, qui est à paraitre le 19 août chez Castelmore, avec une suite qui risque d'être différente, je me demande vers quoi l'auteure va se tourner...