dislui

Rémi Stefani
Casterman

          Albertine, dix-sept ans, en rupture de lycée, travaille six mois dans un café à l'embouchure d'un fleuve, en attendant le retour de son père, capitaine au long cours. La jeune fille a le vague à l'âme et se confie à sa guitare, complice de ses rêves. Jusqu'au jour où elle rencontre Dan, grand brun ténébreux qui travaille sur son bateau, et vers lequel elle se sent immédiatement attirée. Mais de lourds secrets remontent à la surface et menacent le bonheur tout neuf d'Albertine...

          Une présentation rapide pour commencer, avec quelques mots sur le livre lui-même : c'est un bel objet, soigné, avec les paroles des chansons intercalées sur de jolies pages calques bleues. Un CD de 15 titres est fourni avec le livre et complète l'histoire, puisque c'est Albertine elle-même qui chante : les deux supports sont donc complémentaires et se font échos.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à une histoire de ce genre. La couverture me faisait penser à une mignonne petite bluette, et je m'apprêtais à passer un moment agréable en lisant une histoire sentimentale. Je n'étais pas entièrement à côté de la plaque : amour et sentiments il y aura, mais le roman va bien plus loin, puisque l'histoire prend à plusieurs reprises un tour plus tragique. Il sera question de l'absence du père, de la dualité des gens que l'on croit connaitre mais qui cachent une part sombre, du destin, de la mort enfin. Le point fort du livre, c'est son écriture poétique, avec beaucoup de métaphores sur le fleuve et la mer, qui rendent bien les sensations que l'on peut éprouver sur l'eau et son caractère changeant et imprévisible.

"Dommage que tu n'apprécies pas les drames antiques, Lukas, tu y aurais appris que, comme toi, le destin choisit souvent la voie de la facilité."

Quant au CD, j'ai une préférence pour les voix un peu plus graves que celle de Chloé Stefani, mais l'ensemble est travaillé et de qualité ; pour être claire, les chansons ne donnent pas l'impression d'être un produit marketing.

Merci encore aux éditions Casterman et en particulier à Julie pour ce partenariat qui fut une jolie découverte !