terrienne

Jean-Claude Mourlevat
Gallimard

          Cela fait des mois qu’Anne est sans nouvelles de sa sœur, Gabrielle. Elle a disparu le soir de son mariage et, depuis, pas le moindre signe de vie. Jusqu’au jour où Anne reçoit un énigmatique message de Gabrielle, l’appelant à son secours. Elle est en danger mais où? Accompagnée d’un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, Anne passe alors brusquement «de l’autre côté». Elle se retrouve dans un monde parallèle.

          Que dire qui n'aurait pas déjà été écrit dans les médias et les blogs ? Je confirme le coup de cœur unanime pour ce roman enchanteur.
     Une très belle plume, poétique et fluide, qui nous entraîne dans un univers qui n'est pas sans rappeler celui du Passeur, hygiénique, aseptisé, sans odeur, sans saveur, des personnages qui se démènent pour emprunter le bon chemin... dans tous les sens du terme ! Et bien évidemment, la découverte d'Estrellas à la fin, glaçante de réalisme et d'inhumanité.
     Un petit mot sur le personnage de l'auteur, Etienne Virgil, tout de même, sans spoiler : j'ai trouvé ce qui lui arrive tout à fait surprenant bien sûr, et en même temps non dénué d'une certaine forme d'humour ; cette figure embarrassante de l'écrivain qui a perdu son inspiration, épée de Damoclès pour la plupart des auteurs, et qui (surlignez si vous avez déjà lu le livre !) se fait purement et littéralement passer par la fenêtre, j'ai trouvé ça délicieusement symbolique ! Un vrai clin d'œil, non ? Un peu gênant ce personnage ? Hop, je m'en débarrasse, j'ai les droits du Créateur).
     Je suis ressortie de l'histoire quelque peu frustrée de ne pas en apprendre plus sur le mode de vie de ce monde, mais c'est aussi ce mystère qui fait le charme du roman.