soussolsSous-sols, de Tirabosco et Wazem

Editions Futuropolis

          Et si la mise en route de l’accélérateur de particules, le plus puissant jamais construit, créait un trou noir qui absorbe la lumière ? Placés au cœur de cette hypothèse scientifique, un chercheur spécialiste de l’anti-matière et une jeune fille se retrouvent dans d’improbables sous-sols - ceux de l’accélérateur ? -, telles deux âmes errantes. Pendant ce temps, en surface, l’épouse du scientifique et la jumelle de la jeune fille, qui viennent de se rencontrer par le plus grand et le plus tumultueux des hasards, font connaissance. Dans une ville en proie aux émeutes et autres braquages, que l’absence de jour et la peur engendrent, elles cherchent à comprendre ce qui leur arrive.

          lafindumondeLe duo Tirabosco et Wazem est source d'excellents albums : celui-ci ne fait pas exception à la règle. Il ressemble un peu à leur précédent ouvrage, La fin du monde : même contexte apocalyptique, mêmes héroïnes un peu perdues... Mais si La fin du monde se tournait plus du côté du rêve, de la magie et de la sorcellerie, cette BD est résolument ancrée dans des réflexions plus scientifiques et psychanalytiques. Il ne faut pas forcément chercher à tout comprendre, mais plutôt se laisser porter par la narration et la poésie des dessins. Deux histoires qui vous restent dans la tête.


billybrouillard2Billy Brouillard, tome 3 : Le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël, de Guillaume Bianco

Editions Soleil, collection Métamorphose

          Père Noël, Croquemitaine... : rêve et cauchemar... Billy gardera-t-il la foi ? Le chat de Billy Brouillard est mort. Et même le Père Noël semble incapable de le ramener à la vie.

          Fan de Billy Brouillard de la première heure, j'attendais avec impatience ce troisième tome. Et je dois dire que non seulement je ne suis pas déçue, mais j'ai même eu la surprise de préférer ce volume au premier tome, qui pourtant avait l'atout de la découverte. On retrouve le monde étrange, lugubre et inquiétant de Billy (avec toujours les pages d'un Bestiaire délirant et savoureux), mais le lecteur va pouvoir pousser un cran plus loin puisqu'on découvre cette fois-ci le monde réel en parallèle avec le monde imaginaire de Billy, ce qui permet de donner au personnage de Billy une nouvelle dimension : celle d'un petit garçon perdu, en souffrance, écrasé par la difficulté d'accepter la perte, la mort, de faire le deuil, d'accepter le temps qui passe pour grandir. L'histoire n'en est que plus touchante, profonde, un peu cruelle mais terriblement juste.