dechronologue

 

Stéphane Beauverger

Folio

     Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles. Leur arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps. Qu'espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol ? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l'impensable : un Léviathan de fer glissant dans l'orage, capable de cracher la foudre et d'abattre la mort !

     Un très bon roman de SF, qui lie à la fois une intrigue maîtrisée, un style impeccable et un héros foisonnant de ressources. Le principal intérêt de l'histoire vient de la (dé)construction originale du récit, puisque chaque chapitre nous balade à un événement survenu entre 1640 et 1653. Ce choix narratif permet à la fois de représenter les failles temporelles dans lesquelles s'engouffrent l'équipage du Capitaine Henri Villon, mais aussi d'introduire progressivement les éléments de science-fiction (les maravillas qui viennent du futur, les canons qui figent le temps) sans lesquels ce roman serait une "simple" histoire de pirates et corsaires. Evidemment, ces avancées temporelles ou flashbacks exigent une grande attention de la part du lecteur, et je vous conseille donc de choisir une période où vous êtes frais et dispo pour découvrir ce livre. Malgré ça, la gouaille et le langage fleuri du Capitaine Villon sont fort efficaces pour aider à s'imprégner de l'histoire : les Caraïbes, les attaques de pirates, l'ambiance chaude des ports sont très faciles à se représenter. Et j'ai particulièrement aimé quelques détails, comme la description de la fusion des réalités lorsque plusieurs temps se percutent : à ne pas manquer !