tyranniedelarcenciel1

 

Jasper Fforde

Fleuve Noir

        Résumé de l'éditeur : Bienvenue dans la Chromocratie ! Ici, les citoyens sont normaux, à la différence près qu'ils naissent Gris, Jaunes, Verts, Bleus, ou encore Rouges en fonction des couleurs qu'ils distinguent. Le rôle de chacun dépend justement de cette singularité. Les Pourpres accèdent aux postes les plus agréables tandis que les Gris, incapables de discerner les nuances éclatantes, sont traités en esclaves. Et comme dans toute tyrannie digne de ce nom, les autorités veillent à ce que cet ordre soit respecté !
Edward Rousseau est un jeune homme Rouge sans histoire, promis à un bel avenir. Jusqu'au jour où un compagnon rencontré par hasard dans un train disparaît, dans l'indifférence la plus totale. Dès lors, de mystérieux incidents l'interpellent : on lui confisque ses papiers, il apprend que le médecin de la ville est mort dans des circonstances étranges… Sa rencontre avec Jane, une Grise effrontée au nez exquis, va confirmer ses soupçons : ces événements cachent une vérité effrayante. Qui réussira à la révéler sans y perdre la vie ?

        Je continue ma découverte de Jasper Fforde ; après Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons, j'avais bien envie d'en lire plus !
        Je ressors de cette lecture complètement bluffée. Les premiers chapitres m'ont bien fait rire : on rentre dans un univers futuriste, plusieurs centaines d'années après notre époque et surtout après le Truc-qui-s'est-passé. La société est hiérarchisée en fonction des couleurs que chacun réussit à distinguer, et le quotidien est régi par les règles de Munsell ; mais alors que l'accès à la technologie régresse progressivement, certaines lois qui étaient logiques deviennent complètement absurdes hors contexte et donc très drôles. La perte de la connaissance et du savoir donne des clins d'oeils savoureux (comme le mythe de Chuck Naurice), et la première partie du récit est très loufoque et réussie, façon Pratchett. Bien sûr, la lecture nécessite un petit effort car l'univers est très particulier, mais le tout est bien construit et foisonne de détails captivants.
        Si le reste du roman ne se départit pas de son humour, il va cependant aller beaucoup plus loin dans une réflexion poussée sur le fonctionnement social et politique de la Chromocratie ; les limites du système, les abus, les agissements illicites... On découvre la réalité en même temps que le jeune et naïf Rousseau, qui révèlera également qu'il peut s'adapter et faire preuve d'ingéniosité et d'audace lorsque la situation s'y prête ! Quelques ingénieux rebondissements à la fin donnent envie d'en savoir plus ; mais c'est déjà une certitude que cette série fera partie des mes indispensables.