guerredubruit_amazon

Patrick Ness

Gallimard Jeunesse

Mini-résumé, ceux qui ont lu les deux premiers savent où en est l'histoire...
Trois armées marchent sur New Prentissville, chacune prêtes à anéantir les autres.

[...] et tout ce que je pense alors que j'entends les hommes mourir et les Spackle mourir et que je les vois mourir en Bruit même les yeux fermés tout ce que je peux penser c'est -
Et c’est ça la guerre ?
C’est ça que les hommes veulent tant ?
C’est ça qui doit en faire des hommes ?

Attention, si vous n'avez pas lu les deux premiers tomes, risques de très légers spoils !
        Si j'avais dû résumer mes sentiments à la lecture de ce dernier tome en quelques mots, ça aurait donné quelque chose comme ça :
Hanlala, hanlala. Purée. Vache de vache. Hanlala. Nom d'un chien. Oh non ! Hanlala... Ouf. Hanlala, hanlala.
        ...en développant avec de vraies phrases, et en essayant au maximum de ne rien révéler, voici ce que j'en retiens.
        Le premier point, c'est que ce dernier tome est à la hauteur de la trilogie. C'était mon appréhension, mais aucune déception, et je dirai même que ce troisième roman transcende toute l'histoire.
        Ensuite : l'évolution de la narration au cours des trois volumes est tout à fait étonnante. La voix du couteau nous donnait à lire à travers Todd un récit haché, abrupt, parfois décousu, mais complètement viscéral ; le deuxième tome ajoutait la voix de Viola, plus posée, plus terre à terre, plus proche de notre monde. Avec La guerre du Bruit, on découvre une troisième voix en alternance (vous devinez ?), qui apporte cette fois ci une dimension poétique, chamanique, spirituelle absolument magnifique. J'ai d'ailleurs relu plusieurs fois certains paragraphes pour goûter pleinement la beauté de la langue.
        Ce que j'aime également chez Patrick Ness, c'est qu'il ne cède jamais à la facilité. Nom d'un chien, ce que j'ai eu envie de filer des baffes à Todd ! Et comme j'ai croisé les doigts pour que tout se passe bien ! L'univers du Chaos en Marche est d'un réalisme habile, parfois amer.
        Dernier point : j'ai retrouvé dans ce tome ce que j'avais préféré dans le premier, à savoir le phénomène du Bruit, sous un nouvel aspect, une nouvelle perspective, qui permet d'envisager l'ensemble de la série un peu différemment
Bref, une trilogie intelligente, qui remue, à lire absolument !