traite_sur_les_miroir_dragons_09

Martin Page
École des Loisirs

Martin est au collège, et il est amoureux de Marie.
"Ses cheveux ne sont pas comme les cheveux des autres filles. [...] Quand elle marche parmi la foule, elle n'en fait jamais partie. Elle se détache de l'environnement comme une goutte de sang glisse d'une blessure. Le monde entier semble faire un pas de coté quand elle est présente. Les arbres sont moins verts, le ciel moins bleu, la pluie ne mouille plus."
Ce jour là, alors qu'ils préparent un exposé à la bibliothèque, Marie lui avoue qu'elle l'aime ; Martin est sur un nuage. Mais soixante minutes plus tard, Marie a changé d'avis. Martin est perturbé, et se pose beaucoup de questions, sur Marie, sur l'amour, sur la mort de son chien, sur ses amis, sur sa vie, sur la vie...

Un petit livre étonnant, qui se dévore en moins d'une heure. Pas de dragons ou d'elfes par ici, mais une tranche de vie adolescente qui sert de prétexte à des réflexions fortes, profondes et intelligentes. Après avoir lu le résumé, je m'attendais à ce que l'intrigue s'attache exclusivement à l'histoire d'amour ; mais on dévie sur le passé de Martin, et c'est à la fois surprenant et émouvant. Pour moi, le sujet principal du roman est en fait un questionnement sur la mort et la possibilité de faire son deuil. Le personnage du père de Martin, un peu fantasque, un peu perdu, est très touchant. Le paragraphe sur l'amitié propose un point de vue original et plutôt juste. Bref, une bonne petite surprise, très riche sur quelques dizaines de pages, qui mérite d'être relue pour mieux la savourer pleinement.