chats

Marie-Hélène Delval
Bayard

Sebasto se prépare à passer les vacances d'été sans partir, mais en compagnie bienveillante de Da, un vieux voisin qu'il considère comme son grand-père d'adoption. Mais un étrange chat noir fait son apparition... Après la mort d'un pigeon vidé de son sang, un second chat élit domicile chez Da. Quatre autres les rejoindront après des attaques d'animaux, de plus en plus gros. Pendant ce temps, Da fait des recherches sur les vieilles légendes de la région, et découvre que les chats sont une manifestation diabolique d'Astaroth, qui risque d'ouvrir l'Enfer sur terre.

Ce roman est souvent conseillé pour aborder le fantastique, mais je n'ai pas du tout accroché. L'auteure joue énormément sur l'ambiance plus que sur les faits, mais l'ambiance est justement trop fabriquée pour être crédible. Sébasto et Da comprennent tout de suite la nature diabolique des chats alors que rien ne les y pousse, l'enchainement est assez ridicule, sans la profondeur qui aurait permis d'y croire un peu.