philibert

 

John Bemelmans Marciano

Les grandes personnes

        Résumé : Philibert Salmeck est un abominable enfant… Dernier représentant d’une longue lignée de vauriens aussi menteurs que voleurs, le jeune héritier milliardaire a un jour une idée incroyable : afin d’échapper à la mort précoce qui semble frapper tous les membres de sa famille, ne pourrait-il pas se faire transplanter les neuf vies de son chat ?

        Attention, humour très très noir ! Lecteur, tu auras droit ici à une leçon de morale à la manière d'un Edouard Gorey, dans lequel les méchants enfants récoltent ce qu'ils ont semé, et plus encore...! Certes, la cruauté de l'histoire ne devrait pas poser de problèmes parce que : 1. Les enfants adorent les histoires horribles et 2. on est prévenus dès le prologue que ça finit mal pour Philibert, sans espoir de rédemption. Malgré tout, évitez de le prêter à vos parents, ils vont en faire des cauchemars ! Les illustrations dans les tons gris sont parfaites pour accompagner le style du roman.