treize

Jay Asher
Albin Michel

Hannah Barker s'est suicidée. Ce matin là, deux semaines après sa mort, Clay trouve devant sa porte un paquet contenant sept cassettes audio, laissées par Hannah en guise de lettre d'adieu, qui exposent treize raisons qui l'ont amenée à commettre ce geste. Il y sera question de rumeurs, d'indifférence, mais aussi de faits graves...

Un sujet difficile pour un roman plutôt réussi. Je ne m'attendais pas tout à fait à ce type de contenu : je pensais que les reproches d'Hannah porteraient sur des faits moins concrets et surtout moins graves. Or au fur et à mesure des raisons, on plonge dans des histoires de plus en plus glauques. La construction du roman est bien trouvée : il y a une alternance des voix d'Hannah et de Clay sur de courts paragraphes, les pensées de Clay faisant écho aux paroles d'Hannah, ce qui renforce l'émotion qu'elles contiennent déjà. Mais ce n'est pas un livre larmoyant, même si certaines scènes sont touchantes (notamment lorsqu'Hannah parle du narrateur) : le personnage d'Hannah vibre de colère et de détermination. Au final, l'auteure remplit son objectif : montrer aux lecteurs que chacun de nos actes, même sans volonté de nuire, a des conséquences sur notre entourage, et que si cela implique donc de faire attention à nos comportements, cela signifie également qu'il est possible d'aider les autres.