luxomania


Edwige Martin

Plon

        Résumé de l'éditeur : Charlotte n’est pas une vendeuse comme les autres. Elle travaille dans l’un des magasins les plus prestigieux au monde, rue du Faubourg-Saint-Honoré, le cœur du luxe parisien. Ses clientes sont des princesses arabes, des milliardaires russes, des stars, des personnalités politiques ou des héritières d’empires financiers. Elle vend des sacs à 22 000 euros, des chaussures à 11 000 euros et même des tee-shirts à 895 euros, toujours avec le sourire. Bienvenue chez Montezzo, dans l’univers de tous les excès, là où souffle l’esprit de la démesure, là où la frénésie du luxe ne connaît pas de limites. En caméra cachée, Charlotte nous entraîne dans un monde étincelant où règnent happy few et protocole impitoyable. Là où parfois, aussi, la couleur de l’argent masque l’extrême solitude de la jet-set qui comble son ennui à fortes doses de fourrure et de croco.

        Dans la droite lignée des Tribulations d'une caissière, ce récit nous fait pénétrer dans les coulisses d'un magasin d'une grande marque de luxe. Attention, ne vous attendez pas à découvrir les secrets de création des vêtements et accessoires, tout se déroule uniquement en boutique. Si cette expérience romancée tient la promesse d'un moment de lecture facile et distrayant, le roman manque toutefois d'anecdotes croustillantes. J'ai souri à plusieurs reprises, sans plus, et je pense qu'il y aurait eu beaucoup plus à dire sur ce milieu, par exemple en compilant les témoignages d'autres employés.