mouche

e. Lockhart
Casterman

—   Tu sais ce que je voudrais ? demande Gretchen.

—   Mmmm, répond Katia d’un air distrait. Réussir ta vie ?

—   Katia !

—   Bon, d’accord… Plaire à Titus !

—   En dehors de ça. Devine.

—   De l’argent ? Être divinement belle ?

—   Non, autre chose…

—   La paix ?

—   Non…

—   Dis-le-moi alors. Qu’est-ce que tu voudrais ?

—   Je voudrais être une mouche dans le vestiaire des garçons !

Gretchen Yee étudie dans un un lycée spécialisé dans les arts plastiques. Sa passion, c'est la bande dessinée : elle adore dessiner Spiderman et autres héros de comics. Gretchen a un peu de mal à s'intégrer dans son lycée, parmi tous ses camarades qui revendiquent leur différence ; et puis surtout, les garçons restent une grande énigme pour elle ! Jusqu'au jour où elle se réveille transformée en mouche, coincée dans le vestiaire des garçons : l'occasion rêvée pour répondre à toutes ses questions !

Le livre est divisé en trois parties : dans la première, on découvre l'univers de Gretchen et ses problèmes (notamment le divorce de ses parents). Ensuite vient la séquence où elle est transformée en mouche (parodie de La métamorphose de Kafka), puis la conclusion lorsqu'elle redevient humaine.
La première partie est hilarante ! Une plongée dans l'univers d'une adolescente un peu paumée, avec un point de vue acide sur le monde qui l'entoure.
Le ton change un peu ensuite : l'auteure développe une réflexion sur le mal-être adolescent, et à ce niveau-là j'ai trouvé que cette partie avait un côté très rassurant sur les différences physiques, sur le fait que la beauté est subjective, et que les plus complexés ne sont pas ceux qu'on croit. Par contre, contrairement au public ciblé par la couverture girly, je conseillerai plutôt ce roman à des garçons, car il y a quelques descriptions crues, et du coup le coté rassurant que j'entrevois ne l'est pas forcément pour de jeunes lectrices. Et le petit aparté sur l'homosexualité ne gâche rien à l'ensemble, bien au contraire.