Pas d'analyse de ces classiques, mais quelques impressions de lecture à la volée !

 

attrapecoeur

L'attrape-coeurs, de J. D. Salinger

   La fugue d'un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n'ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents.

   Un roman déroutant dans la mesure où j'attendais qu'il se passe quelque chose. Malheureusement, la traduction vieillote rend certaines expressions ringardes, mais le narrateur nous offre de belles pensées sur la fin.

 

grandesesperances

De grandes espérances, de Charles Dickens

   Elevé, à la mort de ses parents, par le redoutable dragon domestique que le Ciel lui a donné pour soeur, Pip semble promis à l'existence obscure d'un jeune villageois sans fortune. C'est compter sans la bienveillance des divinités tutélaires qui veillent sur son enfance. Car Pip a le privilège de vivre au milieu de créatures singulières dont l'existence seule accrédite la croyance au miracle : il y a tout d'abord le sourire débonnaire de son beau-frère, puis la rencontre terrifiante d'un forçat au grand coeur. Mais il y a surtout la pittoresque Miss Havisham et son éblouissante protégée, Estella.

   J'ai aimé suivre l'évolution du narrateur et j'ai adoré le personnage de Miss Havisham, visuellement percutant. La construction est intéressante également, j'ai fait des parallèles avec Zola sur certaines descriptions ou personnifications de l'environnement de Pip ; malgré tout, l'histoire ne m'a pas du tout touchée ou remuée.

 

comtemontecristo

 Le comte de Monte-Cristo, d'Alexandre Dumas

   Edmond Dantès est un jeune marin, âme candide et fils modèle ; il semble promis au bonheur et à une brillante carrière dans la marine, quand soudain tout s'écroule. Arrêté comme comploteur, il est enfermé au château d'If, la prison de Marseille, pour y croupir jusqu'à la fin de ses jours. Sa faute ? S'être attiré la jalousie de deux rivaux. Sa malchance ? Avoir affaire à un magistrat arriviste et malhonnête. Mais, au bout de 14 ans, Dantès s'évade et reparaît, après complète métamorphose en richissime aristocrate, pour châtier les trois misérables responsables de ses malheurs...

   Gros coup de coeur pour ce roman plein de rebondissements, à la construction impeccable qui accompagne parfaitement le plan sans faille d'Edmond Dantès... Des sentiments, du sang et des larmes !