passagediable

 

Anne Fine

Ecole des Loisirs

        Résumé de l'éditeur : Depuis son plus jeune âge, Daniel Cunningham a vécu enfermé, avec pour seule compagnie les livres et sa mère – qui l’a gardé reclus, à l’écart du monde extérieur, et qui n’a cessé de lui répéter qu’il était malade. Un jour, des coups frappés à la porte vont tout changer. Des voisins ont découvert son existence, et résolu de libérer Daniel de l’emprise de sa mère. Pris en charge par le docteur Marlow et sa famille, il va découvrir peu à peu que tout ce qu’il tenait pour vrai jusque-là n’était qu’un tissu d’histoires racontées pour le protéger. Mais le protéger de quoi ? De sa vie d’avant Daniel n’a gardé qu’une maison de poupée. Et pas n’importe quelle maison de poupée : c’est la réplique exacte de la maison natale de sa mère, une maison qui recèle de nombreux et sombres secrets.

        Un Anne Fine ! Pour ado ! Avec une couverture digne de Psychose et un début d'histoire carrément intrigants ! Autant vous dire que j'avais hâte de commencer ma lecture. Le début est très prenant ; l'enfance du jeune Daniel est nimbée de mystère, dans un huis-clos avec sa mère dont on ne sait pas si elle cherche à le protéger ou si elle a sombré dans la folie. La rencontre de Daniel avec la famille du docteur Marlow amène de la lumière dans le roman, mais l'ambiance reste pesante avec la présence de la maison de poupée, qui semble être la clé de l'affaire... Les éléments fantastiques sont présents et bien amenés, et le suspense se fait haletant. Un bémol cependant sur le dénouement, qui ne m'a pas forcément semblé à la hauteur de l'ambiance mise en place (tout ça pour ça ?) ; mais le roman vaut le coup malgré tout et devrait ravir les adolescents amateurs d'histoires effrayantes.