chatauxyeuxdor

 

Silvana de Mari

Bayard

        Résumé de l'éditeur : Leila, 11 ans, vit dans une baraque avec sa mère, près des marécages, où sont installés des immigrés. Elle n’a jamais connu son père, qui est parti avant sa naissance. Le jour de la rentrée des classes, elle arrive en retard au collège, les vêtements tachés. Son enseignante la prend aussitôt en grippe et les autres élèves se moquent de cette fille pauvre. Pendant l'heure du déjeuner, Leila aperçoit sur le toit de l'école un étrange chat noir famélique dont les yeux couleur d'or la fixent intensément. 

        J'étais en train de ranger des livres au boulot ; je trie, je pose le livre sur l'étagère. Je le ressors de l'étagère. Je m'étouffe. Mouargl, un Silvana de Mari que j'ai failli laisser passer ! Mais si, l'auteure du Dernier Elfe (léger et drôle) et du Dernier Orc (profond et passionnant) ! Surprise, ici, point de fantasy, mais une petite collégienne un peu ronde, qui débarque d'un milieu pauvre et peine à se faire une place parmi ses camarades. Mais c'est là que c'est génial ; dans un univers complètement différent de ses précédents, la magie de Silvana de Mari continue d'opérer. J'ai retrouvé avec plaisir une langue et un propos simples, presque triviaux, mais d'une justesse impressionnante. Si j'osais, je tenterai bien un parallèle avec John Green pour vous convaincre de le lire ; ça serait une légère triche, parce que les deux auteurs ont des styles bien différents, mais ils ont en commun le talent de toucher leurs lecteurs et de les rendre plus intelligents. 

En plus, au fil de mes lectures, je me pose régulièrement la question de savoir pourquoi je pardonne ce qui me semble être une invraisemblance ou une coincidence trop marquée dans un roman, et pas dans un autre. Et bien j'ai la réponse pour ce titre : j'ai tellement aimé les personnages, inconditionnellement, que comme des personnes chères à mon coeur, j'ai envie qu'il leur arrive de belles choses. Alors quand tout à coup le quotidien de Leila s'illumine singulièrement, je ferme les yeux sur le fait que ce n'est pas complètement réaliste, et je souris. Un livre plein de bonheur, réconfortant.

Un coup de coeur qui peut se lire à partir de 11 ans, mais à découvrir à tout âge !