faussesbonnesquestions1

 

Lemony Snicket / Daniel Handler

Nathan

        Résumé de l'éditeur : Lemony Snicket, 13 ans et détective stagiaire, part à la recherche d'une mystérieuse statue. Qui l'aurait volée ? Et surtout, pourquoi ? Avant de lire ce livre, il est préférable de vous poser ces questions : 1. Voulez-vous savoir ce qui se passe dans une ville en bord de mer qui ne se trouve plus en bord de mer ? 2. Voulez-vous en apprendre davantage sur un objet volé qui n'a pas du tout été volé ? 3. Pensez-vous vraiment que cela vous regarde ? Pourquoi ? Quelles sont vos motivations En êtes-vous sûr ? 4. Qui se tient derrière vous ?

     Pour localiser la provenance d'un cri, il existe une méthode très simple. Un, prendre une feuille de papier blanc et un crayon à papier bien taillé. Deux, tracer neuf rangées de quatorze carrés alignés. Trois, envoyer valser cette feuille de papier et se ruer à la recherche de la personne qui crie - vous croyez que c'est le moment de perdre votre temps avec du papier ?

        On ne présente plus Lemony Snicket / Daniel Handler, auteur plébiscité pour sa série des Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire (que je n'ai toujours pas lue !) ou pour son roman Inventaire après rupture, que j'avais énormément aimé. Les fausses bonnes questions s'adresse plutôt à la tranche d'âge des 10-13 ans, bons lecteurs et assez aguerris à l'humour particulier de Snicket, car le début de l'histoire donne peu d'indications sur le contexte et les personnages, et semblera donc difficile d'accès à des lecteurs hésitants. C'est un parti pris de l'auteur, qui va d'ailleurs continuer tout au long du roman, car parallèlement à l'intrigue de la statuette volée que le jeune Lemony va devoir résoudre, le lecteur va se poser de nombreuses (bonnes ?) questions sur l'organisation secrète qui l'emploie, l'identité de la jeune fille qu'il avait prévu de retrouver dans la grande ville, et les ennemis qui semblent vouloir l'éliminer à l'aide de thé au laudanum... L'humour n'est jamais très loin, les références littéraires non plus ; et j'apprécie toujours autant le jeu de mise en abyme du pseudonyme de l'auteur qui devient un vrai personnage, dont on imagine la jeunesse... Bref, un premier tome intelligent, qui donne envie de lire la suite pour connaitre enfin les (bonnes) réponses aux (moins bonnes) questions de Lemony !