mathieuhidalf4

Mathieu Hidalf, tome 4 : et la bataille de l'aube, de Christophe Mauri, Gallimard

     Résumé : Cette fois, Mathieu Hidalf en a trop fait et se retrouve banni de l'école de l'Elite. Reclus au manoir familial, il semble se résigner à sa défaite. Mais c'est mal le connaître : affronter la noblesse du royaume et les terribles Coeurs noirs pour reprendre sa place, voilà un nouveau défi à la hauteur de son génie !

     Ca m'embête de l'avouer, mais je suis un chouilla déçue par ce quatrième tome. Certes, l'auteur a toujours revendiqué la forte influence de la saga Harry Potter sur son oeuvre, et on ne s'en plaint pas. Mais le premier roman était si original et drôle que j'ai un peu tiqué sur un détail qui est vraiment très, très (trop) inspiré de la série de J. K. Rowling (surlignez si vous êtes curieux : Mathieu découvre l'existence d'une "carte dorée" qui fonctionne exactement sur le même principe que la Carte du Maraudeur). Christophe Mauri semble pourtant avoir toutes les ressources d'imagination pour créer un nouvel univers ; faisons confiance à Mathieu pour trouver son propre chemin et nous donner à lire encore de belles aventures !

orphelinesabbey3

Les orphelines d'Abbey Road, tome 3 : Les lumières du passé, d'Audren, Ecole des Loisirs

     Résumé : Quelle est cette armée de fantômes immobiles, pétrifiés dans l’abbatiale d’Abbey Road ? Ce sont les pensionnaires de l’orphelinat et leurs professeurs, plongées dans une torpeur mortelle. À peine revenues du monde magique d’Alvénir, Joy et ses camarades doivent y retourner pour trouver l’Alchiminott, le seul contrepoison qui puisse dissiper cet envoûtement. Mais cette fois franchir la porte secrète ne suffit pas, c’est dans le passé d’Alvénir qu’elles doivent se rendre, aux origines du mal, à l’époque où un être doté de sentiments et de compassion est devenu le diable qui hante à présent l’orphelinat.

     Il s'en passe, des choses, dans ce troisième tome ! Les orphelines ne chôment pas, et enchainent longues marches, rencontres, quêtes et mésaventures. Si le lecteur est désormais familier avec le monde d'Alvénir (peut-on réellement être familier avec cette univers toujours en mouvement et transformation ?), les personnages continuent de nous surprendre en évoluant, en gagnant en maturité ou en montrant leurs limites. On veut la suite !