spin

 

Robert Charles Wilson

Gallimard (Folio SF)

        Résumé de l'éditeur : La vie de Tyler Dupree est inextricablement liée à celle des jumeaux Lawton, Diane et Jason. Ils étaient ensemble la nuit où la Terre a été coupée du reste de l'univers par une mystérieuse barrière opaque à l'extérieur de laquelle le temps s'écoule des millions de fois plus vite. Il ne reste donc plus que quelques décennies avant que le Soleil ne transforme la Terre en une boule de feu, exterminant ainsi l'humanité. Jason n'a alors plus qu'un but dans la vie : comprendre pourquoi et par qui la barrière a été installée.

        Ce qui est certain, c'est que l'idée de départ est géniale : les étoiles qui semblent s'éteindre, jusqu'à ce qu'on se rende compte que la Terre est enfermée dans le "Spin", équivalent du Dôme de Stephen King mais à l'échelle planétaire. Les conséquences et les inquiétudes sont très bien rendues, certaines parties sont d'ailleurs très techniques avec quelques concepts de physique quantique, mais rien d'insurmontable. Le lecteur, tout comme le narrateur, cherche à comprendre le but de cet étrange barrière. Malheureusement, le rythme va se ralentir, jusqu'à un nouvel événement à la hauteur du premier, qui redonne un coup de fouet et un nouvel élan de curiosité. Hélas, la dernière partie se focalise sur les personnages de Tyler et Diane (dont je me fous totalement) au détriment de l'intrigue autour du Spin, jusqu'à devenir carrément ennuyeux... C'est vraiment dommage parce que je continue à trouver que l'intrigue, résumée en quelques phrases, est carrément top, mais son traitement dilué, lent et presque hors sujet m'ont empêchée d'en profiter pleinement. Un roman qui aurait pu être un coup de coeur mais qui restera une déception.