CVT_Le-diner_1103

 

Herman Koch

10-18

        Résumé : Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d'Amsterdam. Hors-d'oeuvre : le maître d'hôtel s'affaire. Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne. Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner.

        Surtout, essayez de ne pas en savoir trop avant d'entamer ce dîner ! Il s'agit d'un roman à la construction très prenante, avec un contexte qui se précise très progressivement, et qui est donc à déguster avec lenteur. On bascule du banal et de l'anodin à un huis clos étouffant, avec une tension parfaitement maîtrisée qui va monter crescendo. Au menu, entre autres (je ne peux pas vous en dire trop !) quelques questions sociales et politiques, notamment la dichotomie qui existe parfois entre les valeurs défendues par un homme politique et son comportement dans la vie de tous les jours... La narration est admirablement bien menée : j'ai commencé par m'identifier à Paul, qui raconte l'histoire, avant de faire machine arrière au fur et à mesure que l'histoire avançait, jusqu'à vouloir prendre un maximum de distance ; je trouve que c'est plutôt bien joué de la part de l'auteur, qui pousse le lecteur à réagir et à remettre ses premières impressions en question.