nocesclandestines

 

Claire-Lise Marguier

Rouergue

        Résumé de l'éditeur : La séquestration n'avait pas été préméditée. Tout au moins au début. Pour dire vrai, tout ce qui m'y a conduit est un enchaînement de hasards ; quand vous auriez cru à ma volonté de nuire ou à une part de perversité, vous vous seriez fourvoyés. Je n'ai aucunement l'intention de vous détromper. Mais je peux vous raconter.

        Avant toute chose, une question : pourquoi parler de premier roman sur la quatrième de couverture, alors même que le roman jeunesse de Claire-Lise Marguier est mentionné dans la partie Titres du même auteur sur le livre ? Parce que pour moi, qui ne lit pas énormément de romans adultes hors SFFF, et qui ne suis pas franchement une habituée des collections littéraires type la Brune au Rouergue, je peux vous dire que le nom de Claire-Lise Marguier est un argument de vente à lui tout seul, depuis que j'ai lu son vrai premier roman Le faire ou mourir. La preuve, j'achète les yeux fermés ; tellement les yeux fermés, d'ailleurs, que je n'avais même pas réalisé que le sujet ne me branchait pas du tout. Mais attention ! Que le thème ne me plaise pas ne veut pas dire que je ne trouve pas le roman intéressant. Comme pour Lolita de Vladimir Nabokov, le sujet nauséabond, racoleur, malsain peut faire reculer la lectrice que je suis ; ça ne m'empêche pas de trouver son traitement carrément intelligent. D'ailleurs, à l'instar de Lolita, il y a dans ce roman une ambiguïté qui pourrait faire penser que peut-être, la victime est consentante, voire provocante. Sauf que si vous y réfléchissez un peu, qui est le narrateur ? Le lecteur a forcément un point de vue biaisé, à travers le prisme du narrateur, et c'est tout l'intérêt d'étaler cette psychologie à la logique dérangeante, sous l'écriture toujours tranchante de Claire-Lise Marguier.