rubyoliver4

 

E. Lockhart

Casterman

        Résumé de l'éditeur : Ruby Oliver est amoureuse. Ah, l'amour, ne rend-il pas ta vie merveilleuse? Sauf que Noel, le merveilleux petit ami de Ruby, ne daigne pas répondre à ses messages ; sauf que son père déprime et ne se nourrit plus que de chips ; sauf qu'elle a perdu la plupart de ses amis ; sauf qu'elle a perdu sa grand-mère ; sauf qu'elle a perdu son travail ; sauf qu'elle perd la tête. Heureusement pour elle, heureusement pour nous, il reste une chose quelle n'a jamais perdue : son incroyable sens de l'humour.

4ème tome des aventures de Ruby Oliver, du Journal d'une allumeuse.
        Ca faisait déjà un bout de temps que j'avais lu les 3 premiers volumes de la série, et j'avais oublié à quel point c'était drôle et finement observé ! Après Le journal d'une allumeuse (tome 1), Le grand livre des garçons (tome 2), Le retour de l'allumeuse (tome 3), (attention, il est indispensable d'avoir lu les trois premiers avant ce volume !), on retrouve donc Ruby, dans la lignée des romans mettant en scène des ado paumés, déjantés (un peu façon Lottie Biggs), mais souvent très lucides sur tout ce qu'ils vivent et avec juste ce qu'il faut de cynisme. J'adore tout particulièrement les notes de bas de pages de Ruby, qui font parfois une demi-page, et qui apporte souvent un éclairage comique sur les situations qu'elle vit. Une série hilarante et intelligente.
Je regrette juste que les éditions successives ne permettent pas aux nouveaux lecteurs de s'y retrouver facilement dans l'ordre des tomes et de découvrir ainsi cette série qui reste encore confidentielle !