bordemarge

 

Emmanuelle Nuncq

Castelmore

        Résumé de l'éditeur : Un mousquetaire rebelle quitte le château de Bordemarge au galop. C'est Roxane, l'héritière légitime de la couronne, fuyant le duc Silas qui vient de s'emparer du trône. Qui pourrait bien l'aider dans son combat pour la justice? Une troupe extraordinaire de compagnons plus délirants les uns que les autres! Car à Bordemarge, tout est possible... Mais c'est un monde imaginaire et ce genre d'aventures n'arrive que dans les romans de cape et d'épée. Violette le sait bien, elle qui n'aime pas du tout sa vie de bibliothécaire déprimée... Elle est loin de se douter que l'aventure va lui tomber dessus... littéralement! Car pour échapper à ses ennemis, Roxane traverse un tableau magique et envoie Violette dans son royaume à sa place. Saura-t-elle déjouer les plans de l'infâme Silas et rendre son trône à Roxane?

        Le lecteur est donc plongé dans deux histoires parallèles, avec deux "héroïnes" ; d'un côté Roxane, vaillante princesse, qui rentre tout à fait dans les codes des histoires de cape et d'épée, et de l'autre Violette, bibliothécaire trentenaire dépressive. Si le roman a été un bon moment de lecture parce qu'on sent que l'auteure s'amuse, mon avis général reste plus mitigé. En effet, Emmanuelle Nuncq a réussi à créer un univers tout à fait personnel, mais au lieu d'être un point fort, ça aurait plutôt tendance à desservir le livre, car on a beaucoup de mal à entrer dans le monde de l'auteure. Je me suis d'ailleurs demandé à quel public s'adressait le livre, car certains passages de combats et d'aventures sont très enfantins, alors que les jeunes lecteurs ne pourront pas s'identifier à Violette.
A côté de ça, il y a de bonnes idées, notamment quelques amorces de réflexion sur l'écriture lorsque les personnages de Bordemarge prennent conscience de leur condition de personnages de fiction, et acquièrent du coup la liberté de changer de caractère et de destin. De mon point de vue, un premier roman intéressant donc, mais pas encore tout à fait abouti.