1q84

 

Haruki Murakami

Belfond

        Résumé (réduit au minimum) : Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d'une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. De son côté, Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire le roman d'une jeune lycéenne.

        Premier conseil avant de commencer : lisez-en le moins possible sur ce roman. Je sais, c'est délicat de dire ça avant une critique, mais en cherchant la présentation de l'éditeur pour cette note, je suis tombée sur des résumés qui révèlent un point essentiel de l'intrigue, et sur d'autres qui donnent carrément des informations erronées, à croire que je n'ai pas eu le même roman entre les mains...
        Bref, au final, ce n'est pas si grave, parce que ça correspond tout à fait au
flou qui entoure ce livre : nimbé d'une aura de mystère, si épaisse et collante que vous aurez du mal à y voir clair, mais également à en sortir. Parce que oui, c'est sûr, une fois commencé, on a envie de savoir ! Qui sont Aomamé et Tengo, personnages normaux en apparence, mais avec quelques particularités bien étranges ? Et quel est le lien qui les unit ? Evoluent-ils seulement dans le même monde ? Ce qui est prenant à la lecture du roman, c'est qu'on a l'impression de rentrer très vite dans la partie fantastique, puisque dès le premier chapitre, Aomamé semble emprunter un passage qui la conduit dans un monde parallèle, semblable au nôtre sans être tout à fait le même ; pourtant, l'histoire va suivre son cours, nous plongeant dans la réalité du quotidien, nous faisant oublier la première marche franchie vers la science-fiction, jusqu'à ce que de nouveaux petits détails nous fassent basculer et douter à nouveau.

        Un récit bien maitrisé donc, et beaucoup, beaucoup de questions sans réponses à la fin de ce premier tome, mais largement assez de matière pour brûler de curiosité et avoir envie de connaître la suite !

les matchs de la rentrée littéraireJ'ai eu la chance de découvrir ce livre dans le cadre de l'opération Matchs de la Rentrée Littéraire de Price Minister ; s'il vous tente, n'hésitez pas à consulter la fiche de 1Q84.