mondemarcelo

Francisco X. Stork

Gallimard

          Marcelo a 17 ans, et présente des troubles comportementaux proche de l'autisme Asperger. Il est dans un lycée spécialisé où il peut étudier à son rythme ce qui l'intéresse, et doit passer ses grandes vacances à s'occuper des poneys du centre spécialisé. Mais son père, qui a du mal à admettre que son fils est différent, et souhaite qu'il intègre un lycée classique à la rentrée, lui propose un marché : pendant les deux mois d'été, Marcelo ira travailler dans le cabinet d'avocats de son père, pour se confronter au "monde réel", en échange de quoi Marcelo pourra choisir de continuer sa scolarité dans un environnement protégé.

          Marcelo est un jeune homme qui a du mal à comprendre les relations humaines. Il entre parfois dans un état proche de la transe, durant lequel il entend une musique intérieure impossible à décrire, et a une passion particulière pour l'étude des religions. Un des symptômes de son autisme est sa difficulté à parler de lui à la première personne du singulier : il emploie souvent son prénom ("Marcelo a fait ceci, Marcelo pense que...") pour parler de lui lors des dialogues, et les questions sur le langage sont assez intéressantes. Malgré tout, l'enquête et l'action prennent assez vite le dessus dans le roman, alors que le début partait plus sur une analyse des ressentis, des blocages et de la façon de fonctionner de Marcelo, et j'ai trouvé un peu dommage que cet aspect ne soit pas approfondi parce que c'est ce qui me plaisait vraiment. Ce fut une lecture très plaisante, mais j'avais quand même préféré Le bizarre incident du chien pendant la nuit, qui pourtant prenait lui aussi la forme d'une enquête, mais exposait vraiment de A à Z les raisonnements et la logique de Christopher, le narrateur. Le monde de Marcelo devrait quand même plaire, notamment aux lecteurs qui n'ont jamais rien lu sur le sujet de l'autisme, c'est une entrée en matière tout en douceur.