bjornarmees1

Thomas Lavachery
Ecole des Loisirs

Le terme morphir désigne une certaine classe de héros nordiques, la plus rare. Le morphir se distingue par l'évolution soudaine de son caractère et de ses aptitudes physiques : d'abord peureux et malingre, il se "lève" un beau jour pour devenir un guerrier d'exception.

Après son épopée aux Enfers, Bjorn est revenu avec le prince Sven. Mais le repos sera de courte durée, car le roi Harald est victime d'une tentative d'assassinat qui le laisse à l'article de la mort... Pire encore, les pays voisins profitent de cette situation de crise pour déclarer la guerre au Fizzland ! Harald doit rapidement désigner un jarlal, qui devra prendre la tête des armées : Ghizur-Loup-Blanc et Bardi le Borgne sont les favoris, mais...

fizzland1

          Avec l'aimable autorisation de Thomas Lavachery pour l'utilisation de cette carte

           Si vous êtes passé à côté de cette série jusqu'à maintenant, il est temps de vous y mettre !
          Après 5 volumes jusqu'à maintenant (Bjorn le Morphir suivi de 4 tomes qui se déroulent aux Enfers), je craignais un peu que l'histoire n'arrive pas à se renouveler : mais en choisissant d'ancrer l'action dans un contexte complètement différent des précédents, l'auteur a brillamment réussi à éviter cet écueil et à continuer à nous faire rêver de ce pays étrange qu'est le Fizzland, mélange de folklore Viking, de créatures légendaires et de fantastique.
          Bjorn est tout d'abord perdu dans ce contexte militaire, il doit s'habituer à un milieu qui n'est pas le sien, et ses interrogations vont permettre au lecteur de prendre ses repères dans ce monde si particulier.
J'ai vraiment aimé retrouver ce héros, qui possède une force et une intelligence hors du commun, mais qui est également plein de doutes, de failles, et qui sait avouer ses faiblesses pour réussir à se sortir des situations périlleuses.
Le fait qu'il soit toujours bien entouré et soutenu me plait aussi beaucoup, car les liens qu'il noue avec ses proches sont toujours forts et pudiques. J'avais d'ailleurs un peu peur de me perdre dans les noms des personnages, mais ceux qu'on connaissait déjà (Sigrid, Daphnir le dragon, Svartog, etc.) sont bien intégrés dans le nouveau récit ; quant aux autres, leur fonction est régulièrement mentionnée de façon à faciliter la lecture.
La construction de l'intrigue suit un peu le même modèle que les autres tomes, mais ça n'est pas un problème car de nouveaux personnages / créatures / complots apparaissent, et surtout on se laisse porter par une écriture souple, fine et sensible, sans jamais se lasser.

Profitez-en pour découvrir le blog de l'auteur, qui foisonne de détails et d'informations sur la saga, c'est passionnant !

Fizzland !