apolline_tome_2

Chris Riddell
Milan Jeunesse

Apolline est de retour, elle aime toujours résoudre des problèmes difficiles et concevoir des plans habiles, et est toujours accompagnée de Mr Munroe. Malheureusement pour ce dernier, Apolline se fait une nouvelle amie, Cécilie, tellement passionnante qu'elle en oublie un peu son ami poilu... Et lorsque Cécilie lui annonce qu'elle fréquente l'école Alice B. Dupont pour aider chacun à découvrir son don spécial, Apolline n'hésite pas une seconde et l'accompagne au pensionnat, un bien étrange manoir lugubre perché sur une montagne...

Ayant déjà lu (et adoré) Apolline et le chat masqué, c'est avec grand plaisir que j'ai entamé ce second volume. Première petite surprise en l'ouvrant : cette fois-ci, l'unique couleur qui parsème les illustrations sera le bleu. J'aime un peu moins, mais c'est vraiment un détail, parce que ouf ! je suis soulagée : dès que j'entame l'histoire, je retombe sous le charme de l'humour et des dessins très expressifs. C'est drôle, mais pas uniquement : c'est également malin, parce que chaque enfant a un animal ou tout du moins une créature qui le suit partout comme un doudou, et que ces bestioles en tout genre permettent de projeter, d'incarner et de mettre à distance les préoccupations et les angoisses des plus jeunes. Par exemple, Mr Munroe, bien que muet, est très triste qu'Apolline le délaisse ; quant à Cécilie, elle prétend que c'est son poney qui se languit de sa maison, alors que c'est elle qui se sent seule. C'est à lire lentement, en prenant le temps de savourer chaque détail.
Donc pour résumer : 1) je veux la suite (avis à la maison d'édition) et 2) je veux un Mr Munroe (avis à quiconque voyage dans les marais humides de Norvège).
BabyOttoline