nejamais

Melissa Marr
Albin Michel

Aislinn voit le peuple des fées depuis toujours : mais contrairement aux croyances, ces créatures sont maléfiques, cruelles, et aiment tourmenter aussi bien leurs semblables que les humains. Pour leur échapper, Aislinn doit respecter quelques règles : ne jamais attirer leur attention, et surtout ne jamais leur parler ou faire quoi que ce soit qui leur révèle qu'elle les voit. Mais quand Keenan, le Roi de l'été, se met en tête de faire d'elle sa reine, elle va devoir redoubler d'ingéniosité et de sang-froid...

Tome 1 d'une série.
Je n'avais pas vraiment accroché à l'illustration de la couverture, et encore moins au titre français ("Wicked Lovely" pour le titre original), mais au final c'est plutôt une bonne surprise. Le personnage d'Aislinn est attachant, elle est pleine de courage, de caractère et sa façon de gérer la situation est plutôt originale. Situation qui change d'ailleurs des histoires d'amour que l'on peut lire habituellement : alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que l'héroïne succombe au charme du roi de l'été, l'intrigue sentimentale se noue entre Aislinn et son ami Seth, et en parallèle entre Keenan et Donia. D'ailleurs il ne faut pas se fier au résumé du livre, qui du coup est incorrect et risque de décevoir certains lecteurs ; moi j'ai plutot aimé que l'histoire prenne un tour inattendu. Le rythme est un peu lent, mais permet de poser une ambiance particulière, pleine d'attente et de tension. L'autre intérêt du roman se trouve dans l'arrière-plan politique de l'intrigue : les choix sentimentaux sont liés à des conséquences graves sur la société des fés et des humains, sur fond de complots, malédictions, etc.
Ce tome 1 se suffit à lui-même, d'ailleurs le tome 2 devrait raconter une histoire avec d'autres personnages.